Algérie : 98% des enseignants universitaires ne maitrisent pas l’anglais

0 162

Une réalité amère a été révélée mardi dernier, par le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique M. Abdelbaki Benziane.

Il  a affirmé que sur 62 000 enseignants universitaires que compte l’Algérie seulement 1000 maitrisent la langue anglaise et peuvent donner des cours en cette langue.

Ainsi, l’université algérienne qui est appelée à jouer un rôle crucial dans le développement du pays aura du mal à accéder aux dernières recherches scientifiques qui se font dans leur quasi-totalité en anglais.

Pour parer à ce problème, Abdelbaki Benziane a mis l’accent sur la nécessité de former les enseignants pour qu’ils maîtrisent cette langue qui domine le monde de la recherche.

A noter qu’en janvier dernier, l’Algérie avait envoyé 140 étudiants pour être formés à l’Université irlandaise de Limerick (UL) dans le cadre de la préparation du passage du français à l’anglais comme langue d’enseignement à l’université.

L’Algérie a consacré 10 millions d’euros pour ce programme dans lequel les étudiants algériens feront un doctorat de 4 ans à l’université irlandaise.

L’université en question avait indiqué que « le partenariat s’inscrit dans le cadre d’une initiative de l’Algérie visant à passer du français à l’anglais comme langue officielle d’enseignement et d’apprentissage au troisième niveau ».

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.