Des associations réclament la suppression de l’enseignement de Tamazight dans un CEM à Naâma

0 407

Des voix s’élèvent à nouveau, pour réclamer la suppression de la langue amazighe des programmes scolaires.

Cette fois-ci, l’appel est venu de quatre associations activant dans la wilaya de Naima. Elles ont signé un appel adressé au directeur du CEM d’Omar Ben Abdelaziz de la commune de Sfissifa dans la wilaya de Naâma pour lui demander de dispenser les élèves de cette matière.

Leur argument : L’inscription de cette langue dans le programme scolaire du CEM sans l’accord des parents. Ils estiment aussi que cette matière influence négativement les moyennes des élèves du CEM. Ils notent aussi que la plupart des élèves du CEM en question n’ont pas étudié cette matière au primaire.

Les associations signataires sont : l’Association nationale pour la défense des droits de l’homme, l’Association du quartier la Concord, l’Union générale de la société civile algérienne et l’Association le centre de l’artisanat.

Peut être une image de texteAucune description de photo disponible.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.