Macron reconnait le crime commis à l’encontre des Algériens le 17 octobre 1961

0 148

Le président français Emmanuel Macron reconnait dans un tweet que les crimes commis par les autorités françaises à l’encontre des manifestants algériens à Paris le 17 octobre 1961, n’ont aucune excuse.

‘’À Paris, il y a 61 ans, la répression d’une manifestation d’indépendantistes Algériens faisait des centaines de blessés et des dizaines de morts. Des crimes inexcusables pour la République’’, a-t-il écrit avant d’ajouter : ‘’. La France n’oublie pas les victimes. La vérité est le seul chemin pour un avenir partagé’’.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.