Des milliers d’emplois seront crées à Bejaia

0 400

L’âge d’or de l’emploi dans la wilaya de Bejaia est pour demain. Des milliers de postes de travail seront crées dans divers secteurs au cours des trois prochaines années dans la wilaya de Bejaia. Le nombre de nouveaux postes qui vont voir le jour, dépassera largement celui de demandeurs d’emplois. Il sera un précédant dans cette wilaya qui recèle d’énormes potentialités économiques.

Dans le secteur industriel, les nouveaux emplois qui vont voir le jour. Ils se comptent par milliers. Des entreprises privées et publiques feront des mégas opérations de recrutement entre 2023 et 2026. A titre d’exemple, les trois stations de dessalement des eaux de mer qui sont en construction dans la wilaya de Bejaia, recruteront pas moins de 1000 personnes. Seule la station de Tigramet à Toudja emploiera 600 personnes. La mise en service de la station est prévue avant la fin de 2025. Les deux autres stations programmées à Bejaia ville et à Souk El Tenine créeront des centaines de postes du travail.

L’usine de trituration des graines oléagineuses du groupe Cevital qui rentra en production au plus tard le mois de mai prochain, recrutera 250 personnes au démarrage avant d’atteindre 1000 à termes.

Le groupe Cevital prévoit également la réalisation d’un complexe touristique et d’affaires à Tichy. Un projet qui s’étale sur plus de 180 hectares. Sa réalisation nécessite des milliers de travailleurs. Sa mise en service permettra également la création de plusieurs milliers de postes travail directs et indirects notamment dans le secteur des services.

Toujours dans le secteur du tourisme, l’hôtel Saldae qui ouvrira ses portes à Bejaia le mois prochain, généra 106 postes d’emplois. La réception de l’hôtel Yougurthen Palace qui créera également des dizaines d’emplois.

Dans le secteur de la santé, la mise en service de l’hôpital de Tazmalt et de celui d’Amizour spécialisé dans le traitement des cancers permettra la création de pas moins de 700 nouveaux postes du travail.

Le segment des mines n’est pas en reste de cette dynamique. En effet, plus de 600 emplois seront crées par la mine de zinc et de plomb d’Amizour.

L’industrie prévoit également la création des centaines de postes de travail notamment dans la nouvelle zone industrielle d’El Kseur. Plusieurs opérateurs économiques envisagent de construire des usines dans cette zone industrielle qui s’étale sur près de 200 hectares.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.